Validation blindage cabine Scania Carapace

Le programme du camion de l'avant, successeur du camion-citerne projetable CBH 385 6 x 6 18 m3, est bien engagé. Sa réalisation a été confiée fin 2010 au groupement d'industriels Scania-Maisonneuve-Essonne Sécurité sous maîtrise d'ouvrage assurée par la direction générale de l'armement (DGA).

En raison de leur vulnérabilité, le SEA s'est engagé dès 2006 à équiper les futurs véhicules pétroliers opérationnels de dispositifs de protection dès leur acquisition. Conformément à cet engagement, le camion de l'avant disposera d'une cabine blindée contre les projectiles, les mines et les IED (improvised explosive devices).

En cinq tirs normalisés, l'établissement de la DGA situé à Bourges a procédé impitoyablement sur un véhicule témoin aux essais de qualification de la cabine protégée. Le 19 mars 2012, des représentants du SEA ont assisté à l'un des tirs les plus dimensionnants d'une charge de 30 kg située à 5 mètres de la portière côté conducteur.

 
mannequin-instrumentalise-au-poste-de-pilotage_article_demi_colonne preparation-du-vehicule-aux-tests_article_pleine_colonne

D'autres simulations ont permis d'évaluer la protection complémentaire du SLAT ARMOR contre les roquettes à charge creuse type RPG7, la résistance du plancher aux tirs de mines anti-char... Le comportement de l'équipage a été observé depuis l'intérieur de la cabine par une série de caméras à l'aide de mannequins instrumentalisés.

 
protection-des-cabines-contre-les-tirs-de-roquette_article_pleine_colonne

Le camion de l'avant s'est comporté de manière satisfaisante à toutes les agressions prévues. Il a obtenu la qualification pour l'ensemble des critères à l'exception du plancher qui devra être renforcé. Un tir de vérification sera réalisé en juin. Particulièrement endommagé, le véhicule témoin est déclaré inapte à l'emploi. Bien évidemment, cette restriction avait été intégrée dans les clauses du marché, la vérification de l'efficacité du système et la sauvegarde des équipages du SEA étant à ce prix.

En revanche, les mannequins ayant parlé, les équipages du SEA devront prendre l'habitude de disposer dans la partie arrière de la cabine tout ce qui ne peut y être fixé solidement, boîte de ration, téléphone portable, bouteille d'eau ...